Recherche & Développement et Emergence
Aujourd'hui plus que jamais, le Maroc est confronté à des enjeux majeurs dus aux 
contraintes de la mondialisation. En effet, les accords de libre échange signés par 
le royaume lui imposent d'être compétitif pour surmonter le déficit de la balance 
commerciale élargie et assurer un développement socio-économique durable.
L'une des pierres angulaires de  réussite des politiques volontaristes, en matière 
de création de richesse, est l'augmentation de la valeur ajoutée dans la chaîne de 
valeur afin de  se différencier des concurrents. Cette  finalité peut être atteinte à 
travers deux dimensions. Premièrement, la dimension du transfert technologique 
qui  favorise  le  développement  de  nouveaux    produits.  Elle  est  également 
essentielle pour accompagner l'évolution technologique et s'approprier un niveau 
technologique  permettant  de  devenir  une  destination  privilégiée  à  l'égard  des 
mouvements  de  délocalisation.Deuxièmement,  la  dimension  de  recherche  et 
développement pour innover et être capable de valoriser nos ressources naturelles 
et offrir des produits de qualité.
C'est dans ce sens que  le Ministère de  l'Industrie, du Commerce et de  la Mise à 
niveau de  l'économie  a  lancé Le programme Emergence.  Il  est  le  résultat d'une 
étude  qui  s'inscrit  dans  le  cadre  de  la modernisation  du  secteur  industriel.  La 
politique  industrielle  adoptée  vise  à  doubler  le  PIB  et  le  taux  de  croissance 
économique. Pour ce faire, un plan stratégique touchant différentes composantes 
(entreprise,  administration,  formation,  etc.)  a  été mis  en  place.  Cette  politique 
permettrait  de  régler  la  conduite  du  secteur  industriel,  d'homogénéiser  et  de 
rendre prévisible le comportement de ses acteurs. 
Par  ailleurs,  les  décideurs  marocains  ont  exprimé  leur  volonté  d'orienter 
davantage  la R&D vers  le traitement des problématiques réelles répondant à des 
besoins professionnels spécifiques. A cet effet, le plan stratégique adopté lors des 
dernières  assises  de  la  R&D,  organisées  par  le  département  de  l'Enseignement 
supérieur, la Formation des cadres et la Recherche scientifique, vise à faire sortir 
la R&D de sa dimension académique et de sous-traitance. Et ce, en consacrant des 
fonds destinés à améliorer la qualité et la disponibilité des moyens, et en adoptant 
des approches professionnelles assurant  le  lien entre  l'environnement  industriel 
et celui de la R&D.
Ainsi,  sur  le  plan  Recherche  et  développement  et  sur  le  plan  industriel,  deux 
politiques volontaristes sont mises en place. Il faut, donc, unifier les efforts pour 
converger vers des pratiques nationales homogènes.
la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 1
la lettre 
de l’IMIST
est éditée par L’Institut 
Marocain de l’Information 
Scientifique et Technique.
CNRST - 52 avenue Omar  
Ibn El Khattab - B.P. 8027  
10 102 Agdal-Rabat
tél.. : 037 68 14 60
fax :  037 68 14 60
        037 77 12 88
    
Directeur  
de la publication : 
Mohammed Essadaoui
essadaoui@imist.ma
Ont réalisé  
ce numéro : 
Lamyae Belmekki          
belmekki@imist.ma
Hicham Boutracheh, 
boutracheh@imist.ma
Hanan Erhif 
erhif@imist.ma
Hicham sahraoui
sahraoui@imist.ma
Hicham Hassouni
hassouni@imist.ma
Mise en page :   
Khadija Kebabra
kebabra@imist.ma
Contact :     lettreimist@
imist.ma
N° dépôt légal : 2004/0140
Signalement  des  opportunités  scientifiques  et  technologiques  nationales  et  internationales 
intéressant les acteurs du développement économique et de la recherche du Maroc. 
édi t o r ialLa  gestion  de  l'information  commence  par 
la  gestion  des  sources  qui  la  véhiculent. 
En  effet,  l'importance  d'avoir  recours  à  un 
Système  intégré de  gestion de bibliothèque 
(SIGB)  n'est  plus  à  démontrer.  L'Institut 
marocain  de  l'information  scientifique  et 
technique  (IMIST),  composante  active  du 
système  national  de  l'information,  œuvre 
pour la planification de la gestion des fonds 
documentaires  qu'il  va  acquérir.  Ainsi,  et  à 
l'instar  des  grands  centres  d'information,  il 
met en place son SIGB.
L'IMIST  a  pour  vocation  de  mettre  à  la 
disposition  des  milieux  scientifique  et 
industriel  la documentation et  l'information 
scientifique et technique dont ils ont besoin 
pour  être  à  la  pointe  de  leurs  activités. 
Il  a  ainsi  pour  principal  objectif  de  leur 
faciliter  l'accès  à  cette documentation  et  la 
rendre visible pour ses usagers. Il est patent 
que  l'accomplissement  de  cette mission  est 
fortement  conditionnée  par  la  politique  de 
gestion de la bibliothèque de l'IMIST.
Le  monde  de  la  bibliothèque,  comme 
tous  les  autres  domaines,  fait  appel  aux 
fruits  du  développement  technologique 
et  informatique.  La  gestion  des  fonds 
documentaires  est  depuis  toujours  la 
préoccupation  majeure  des  gestionnaires  
d'information.  Avec  la  multiplication  des 
supports  de  diffusion  de  l'information  et 
la  diversification  vertigineuse  des  sources 
de  l'information,  satisfaire  les  besoins 
informationnels  des  usagers  est  devenu  un 
vrai  défi.  L'usager  du  21ème  siècle  dispose 
déjà  de  sources  d'information  et  exige  une 
plus-value des bibliothèques qu'il fréquente.
La  gestion  de  la  bibliothèque…un 
défi majeur
De  ce  fait,  les  bibliothèques  ont  recours 
aux  systèmes  de  gestion  informatique  pour 
mettre en exergue leur fonds et surtout pour 
le  rendre  visible  à  la  communauté  qu'elles 
desservent.
Le  système  d'information  documentaire 
(S.I.D) est un dispositif informatique global 
d'accès  à  la  documentation,  aux  ressources 
pédagogiques et à l'information électronique, 
depuis un poste de travail ou de consultation 
banalisé.
Ainsi, grâce à une interface unique rendant à 
l'usager  transparents  les différents  langages 
et normes des systèmes agrégés constitutifs, 
le  SID  permet  l'interrogation  des  bases  de 
données  et  d'autres  ressources  en  plus  de 
l'accès  à  des  services,  telles  la  commande, 
la  réservation  de  documents  ou  d'autres 
prestations.  Il  rend  également  disponible 
l'interrogation  du  catalogue  en  ligne  du 
SIGB,    les  documents  internes  numérisés 
(thèses, mémoires et rapports scientifiques), 
les  abonnements  électroniques,  les  bases 
de  données  bibliographiques,  textuelles, 
factuelles, les campus numériques, etc. 
En  outre,  le  SID  gère  les  habilitations  des 
usagers  grâce  à  un  annuaire  central,  sur 
l'Intranet de l'IMIST ou sur Internet, localement 
ou  à  distance.  Le  SID  est  constitutif  du 
système d'information de l'IMIST ; il en est la 
pierre angulaire. 
Le  SID  comprend  notamment  le  SIGB,  un 
système de gestion électronique de documents 
(SGED), des outils de travail collaboratif, des 
outils  de  recherche  universelle,  un  méta-
moteur, etc. Des programmes sont développés 
pour  établir  des  liens  entre  les  différentes 
bases  de  données  gérées  par  ces  différents 
outils. 
Le  S.I.D.  peut  être  construit  comme  une 
fédération  d'outils  ou  comme  un  seul  outil 
d'intégration clé en main. Dans tous les cas, 
il  est  évolutif,  paramétrable,  interopérable 
et, surtout, procède de l'architecture globale 
du  système  d'information.  Il  doit  s'appuyer 
sur  une  organisation  fonctionnelle  adaptée, 
et  sur  un  ensemble  de  procédures  de  type 
B.P.M. (Business Process Management).
Une  composante  majeure  du  système 
d'information  documentaire  est  le  système 
intégré de gestion de bibliothèque (SIGB).
Le SIGB…des fonctions multiples
Un SIGB est un progiciel destiné à la gestion 
informatique  des  différentes  tâches  d'une 
bibliothèque.  Ses  différentes  fonctions 
vont  de  la  gestion  courante  de  prêt  aux 
statistiques,  à  la  gestion  des  achats  et  des 
recettes, en passant par  la gestion courante 
des fonds.
Un SIGB est conçu pour automatiser les tâches 
du bibliothécaire    à  savoir  le  catalogage,  la 
gestion  du  catalogue  en  ligne,  la  gestion 
des  acquisitions  (suggestion  des  lecteurs, 
pré-commande,  pré-catalogage,  suivi  des 
commandes)  et  la  gestion  de  la  circulation 
des  documents  (prêt,  retour,  réservations, 
relance des usagers retardataires).
Le  SIGB  permet  aussi  l'accès  à  un  réservoir 
de  notices  produites  par  une  bibliothèque 
centrale  ou mises  en  commun par plusieurs 
bibliothèques  et  ce  grâce  à  la  norme 
Z39.50  (avec  une  gestion  différenciée  des 
ac tual i t é   IMIST
la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 3 page 2 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006
Système intégré de gestion de bibliothèque (SIGB)…Pierre 
angulaire  du  système  d'information  documentaire  pour 
une meilleure visibilité des ressources. périodiques). 
Pour la grande majorité des bibliothèques, un 
système sur-mesure ne se justifie pas, étant 
onéreux,  long à développer et partiellement 
satisfaisant.  Les  besoins  des  bibliothèques 
étant relativement complexes mais uniformes, 
il  est moins onéreux  et plus  satisfaisant de 
recourir à des SIGB clé en main, diffusés par 
des sociétés spécialisées.
Pour  acquérir  son  SIGB,  l'IMIST  a  pris  en 
compte  les  différentes  fonctions  requises 
pour la réalisation de ses objectifs.
Le  choix  du  SIGB  de  l'IMIST…une 
étape cruciale
Au  préalable,  avant  toute  informatisation, 
un cahier des charges doit être  rédigé. Fruit 
d'une  analyse  des  besoins  de  l'IMIST  et  de 
ses  fonctions  à  informatiser,  le  cahier  des 
charges  spécifie  les  volumes  et  l'enveloppe 
financière  allouée.  Tous  ces  éléments  sont 
soumis aux fournisseurs. 
En  élaborant  ce  cahier  des  charges,  l'équipe 
chargée de l'acquisition du SIGB de l'IMIST se 
devait  de  respecter  certaines  grandes  lignes 
directrices d'un SIGB :
Le  logiciel  doit  être  capable  de  réaliser 
toutes  les  tâches  classiques  d'un  SIGB.  Il 
doit également respecter les standards et les 
normes  afin de garantir sa robustesse et son 
évolutivité.
En outre, le système doit pouvoir communiquer 
facilement  avec  d'autres  composantes  des 
SID,  en  particulier  et  le  SI,  en  général 
telles  que  la  plateforme  "  Thèses@IMIST  " 
qui  est  en  cours  de  réalisation  et  d'autres 
composantes  qui  viendront  compléter  le 
système d'information.
Par ailleurs, le SIGB doit garantir des fonctions 
spécifiques à l'IMIST  tout en restant dans le 
cadre d'une solution clé en main (gestion de 
la  langue  arabe,  catalogage  en  UNIMARC  et 
gestion  d'un  prêt  institutionnel  au  lieu  du 
prêt classique).
Le  système doit aussi  intégrer  les nouvelles 
technologies  émergentes  dans  le  domaine 
documentaire  telle  la  recherche  fédérée  et 
la  recherche  multi-bases,  la  gestion  des 
entrepôts  de  données  en  "  Open  Access  " 
en  supportant  le  protocole  (OAI-PMH)  et 
l'intégration de  la  technologie XML dans  les 
différents  modules  (RSS  pour  la  DSI,  SOAP 
pour  le    API,  fichiers  en  XML  pour  l'import 
export etc.).
L'IMIST  compte  ainsi  réaliser  un  grand  pas  
en avant dans  la  réalisation de  son  système 
d'information  sur des bases  solides,  tout en 
étant aux avant-gardes de la technologie et en 
garantissant une flexibilité et une évolutivité 
sans lesquelles la réussite de   tout système 
d'information risque d'être compromise.
la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 3 page 2 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006
Pour en savoir plus, 
contactez :
Noureddine SGHIR
sghir @imist.ma
Amine MALIKI
maliki@imist.ma
L'IMIST alimente ses bibliothèques
Dans  le cadre de sa politique d'acquisition,  l'IMIST a passé, en début d'octobre, un premier 
appel d'offres d'une grande série de marchés qu'il compte lancer.  Cet appel d'offres concerne 
l'acquisition d'ouvrages et ce dans le but d'alimenter le fonds de sa bibliothèque. Cette dernière 
est  repartie  en  cinq  grandes  thématiques  scientifiques  à  savoir,  les  Sciences Humaines  et 
Sociales, les Sciences juridiques, économiques et de gestion, les Sciences de l'ingénieur, les 
Sciences Médicales et pharmaceutiques et les Sciences Exactes et Naturelles. 
Le  fonds  documentaire  est  destiné  à  servir  les  chercheurs  et  les  praticiens  des  différentes 
sciences pour réaliser leurs projets de recherche et développement. Le choix des documents 
à  acquérir  est  le  résultat  d'une  politique  réfléchie  basée  sur  les  études  des  besoins  en 
informations des usagers potentiels de  l'IMIST et sur  les études des principales sources de 
l'information scientifique, technique et technologique internationales.
La  première  acquisition  devrait  compter  5000  monographies  en  langues  arabe,  française, 
et  anglaise.  L'IMIST  s'attend  à  recevoir  des  soumissionnaires  aussi  bien  nationaux 
qu'internationaux.  L'avis de l'appel d'offre est désormais mis e ligne, en arabe et en français, 
sur le site du CNRST (http://www.cnrst.ma/).
Bien que l’ouverture des plis vienne d’être effectuée ce Novembre, la préparation du deuxième 
marché a déjà commencé, ayant pour objectif d'acquérir 5000 ouvrages.
Dans  le même esprit,  le  service des acquisitions  se mobilise  fortement dans  la préparation 
des marchés des abonnements aux périodiques et aux bases de données. L'importance de 
ces sources dans l'alimentation de la réflexion scientifique et décisionnelle des futurs usagers 
de  l'IMIST n'est plus à démontrer. En effet,  l'IMIST vise à  fournir une  information actualisée 
et  de  pointe  pour  promouvoir  la  composante  recherche  et  développement.  Dans  ce  sens, 
l'abonnement à un premier lot de base de données et de revues devrait se concrétiser au cours 
du premier trimestre 2007.Génétique/Mathé-
matique
L'ADN au service des 
mathématiques 
Des  chercheurs  du  Califor-
nia  Institute  of  Technology 
(CalTech)  ont  annoncé  avoir 
mis au point un  cristal d'ADN 
qui  effectue  des  calculs  en 
croissant.
Le  principe  consiste  à  pro-
grammer des "briques" d'ADN 
de telle sorte qu'elles s'assem-
blent  en  triangles  dans  des 
cristaux  dont  la  taille  est  de 
l'ordre du micron. En effet, un 
élément  ADN  a  quatre  extré-
mités  libres, chacune pouvant 
s'unir  avec  l'une  des  extrémi-
tés de l'élément voisin dont la 
séquence est complémentaire. 
Dans  ce  sens,  une  séquence 
donnée  est  assimilée  à  une 
brique  ADN  qui  peut  consti-
tuer  des  rangées,  similaires 
à  des  séries  de  0  et  de  1. 
L'étude  a  pu  contrôler  cette 
construction  de  façon  à  ce 
que l'élément ajouté au cristal 
puisse  représenter  la  somme 
binaire  des  éléments  déjà  en 
place.  Ainsi,  les  scientifiques 
ont  pu  reproduire  le  principe 
de  fonctionnement  d'un  algo-
rithme de calcul des  triangles 
de Sierpinski.
Les  chercheurs  du  CalTech 
considèrent  par  ailleurs  que 
l'algorithme  est  un  concept 
complémentaire  aux  concepts 
fondamentaux, de  l'énergie et 
de l'entropie, pour comprendre 
les processus physiques.
Contact : 
Robert Tindol : tindol@
caltech.edu
http://pr.caltech.edu/
Chimie/Matériaux
De  l'hydrogène  dans  le 
châssis des voitures 
Dans  le  cadre  d'un  projet 
financé  par  l'Engineering  and 
Physical  Sciences  Research 
Council,  à  hauteur  d'environ 
168 000 €, des chercheurs bri-
tanniques étudient les techni-
ques  de  stockage  du  dihydro-
gène (H2) dans des polymères 
poreux. Les polymères étudiés 
communément  appelés  PIM, 
sont  rigides et possèdent une 
microporosité intrinsèque. Ces 
PIM  ont  une  structure micro-
poreuse  et  présentent  une 
surface  importante;  le diamè-
tre des pores présents dans le 
matériau est  inférieur à 7 nm 
et la surface spécifique de ces 
polymères est de 800 m2/g. 
L'hydrogène  est  ainsi  adsorbé 
par  le  PIM  et  retenu  par  des 
forces  faibles,  et  non  des 
liaisons  covalentes,  ce  qui  le 
rend facile à extraire une fois 
capturé. L'intérêt des PIM vient 
du  fait  qu'ils  peuvent  être 
"taillés  sur mesure"  au  cours 
de  leur  synthèse  chimique 
et  s'adapter  à  des  structures 
fonctionnelles  (embarquées). 
En  optimisant  ces  techniques 
il  serait possible d'augmenter 
la quantité d'hydrogène adsor-
bable.
L'idée est au stade de la recher-
che  mais  elle  a  déjà  suscité 
l'intérêt de la compagnie amé-
ricaine  General  Motors  qui  a 
fourni aux chercheurs une aide 
appréciable.
Pour en savoir plus
http://irh.uqtr.ca/
www.m-kagaku.co.jp/
Technologie         
de l'Information et 
de Communication
DVD  nouvelle  généra-
tion:  la  Chine  se  dote 
de sa propre norme 
La Chine vient de rendre officiel 
son choix du futur format DVD 
haute définition. Il s'agit d'une 
nouvelle norme de DVD à haute 
capacité, intitulée Audio Video 
coding Standard (AVS), qui vient 
en concurrence directe avec les 
deux  formats  qui  se  livrent 
la  bataille  pour  remplacer  le 
DVD  standard,  en  l'occurrence 
le  HD-DVD  (Toshiba,  NEC)  et 
le  Blu-Ray  (Sony,  Matsushita, 
Sharp).
La  norme  AVS,  développée 
conjointement entre des socié-
tés  privées,  des  instituts  de 
recherche  et  des  agences  de 
l'Etat, devrait  faire économiser 
au  géant  asiatique  plus  d'un 
milliard  de  dollars  de  "royal-
ties"  versées  aux  firmes  occi-
dentales. 
L'objectif  du  gouvernement 
chinois est que  l'AVS  soit  lar-
gement  utilisé  par  l'industrie 
chinoise  et  qu'il  devienne  la 
norme nationale.
Cet évènement ne pouvait pas 
passer  inaperçu,  compte  tenu 
de  l'importance  du  marché 
potentiel  et  du  fait  que  l'AVS 
soit  compatible  avec  le  HD-
DVD.
Selon  une  étude  réalisée  par 
le  cabinet  Kagan  Research,  il 
faudrait  attendre  2012  avant 
de  voir  les  nouveaux  formats 
HD  se  démocratiser  et  rem-
placer  le DVD  actuel. Les HD-
DVD  et  Blu-Ray  ne  devraient 
représenter cette année qu'un 
chiffre d'affaire de 80 millions 
de dollars.
Pour en savoir plus
www.hdnumerique.com/
Electricité
Produire  de  l'électricité 
en roulant 
La société britannique Hughes 
Research  Ltd  avait  annoncé 
la  mise  au  point  d'un  dispo-
sitif  permettant  de  générer 
"gratuitement" de l'électricité 
au  passage  des  voitures  afin 
d'alimenter  certains  disposi-
tifs de signalisation routière.
Le  principe  de  cette  inven-
tion  consiste  à  disposer  une 
série de plaques mobiles qui, 
au  passage  des  voitures,  fait 
tourner un axe, connecté à un 
générateur électrique, par des 
mouvements  de  faible  ampli-
tude.  Selon  le  poids  du  véhi-
cule,  le  générateur  électrique 
peut  produire  entre  5  et  10 
kW. Cette puissance peut être 
utilisée,  par  exemple,  pour 
alimenter  les  feux  de  signa-
lisation  et  d'autres  signaux 
lumineux au bord de la route.
L'énergie  mise  en  jeu  pour 
produire  de  l'électricité  est 
ponctionnée  dans  l'énergie 
cinétique  du  véhicule.  Le 
site  de  la  société présente  le 
système en images et vidéo et 
montre que  le passage sur les 
plaques  mobiles  parait  plus 
aisé  que  sur  un  ralentisseur 
moyen. 
Vendu  à  37  000  €  l'unité,  la 
production  pourrait  atteindre 
quelques  milliers  dès  cette 
année; plus de 200 municipali-
tés ont déjà déclaré leur intérêt 
pour ce système innovant.
Pour en savoir plus
www.leblogauto.com/
www.hughesresearch.co.uk/
la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 5 page 4 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - mars 2006
Événements 
- Opportunités 
Le groupe SQLI 
à Oujda
Un centre de R&D off-
shore sur les technologies 
open source vient d'ouvrir 
ses portes à Oujda ; capi-
tale de la région orientale. 
Ce centre est le fruit d'une 
collaboration entre la 
société SQLI et l'Univer-
sité Mohammed Premier, 
dont le campus héberge 
les locaux du centre. Il 
est prévu que le centre 
emploi une vingtaine de 
chercheurs d'ici la fin de 
l'année.   
Il permettra à SQLI de 
pouvoir bénéficier des 
compétences de l'Univer-
sité Mohammed Premier 
pour développer les 
logiciels libres destinés 
à l'export. SQLI compte 
aussi utiliser les locaux 
disponibles (salles de 
développement, de for-
mation, de réunion, de 
conférence, etc.) équipés 
avec les technologies les 
plus avancées, spéciale-
ment dans l'enceinte de 
l'ENSA (Ecole Nationale 
des Sciences Appliquées). 
SQLI, pour sa part, a 
mis en place une plate-
forme d'e-learning pour 
le compte des universi-
taires et met ses experts 
auservice du cursus de 
formation. Elle participera 
également aux manifes-
tations, organisées au 
sein de l'Université, rela-
tives à l'innovation et aux 
nouvelles technologies 
de l'information. La ville 
d'Oujda a été choisie 
comme lieu d'implantation 
vu le niveau élevé de la  
formation (spécialement 
en mathématiques) dans 
cette ville et l'absence 
de concurrence achar-
née entre les sociétés 
de service en ingénierie 
informatique (SSII) dans 
la région.
Le centre est déjà opé-
rationnel : les premiers 
projets sont d'ores et déjà 
entamés.
Pour en savoir plus
www.sqli.com/
avancées scientifiquesMédecine
Du miel  pour  traiter  les 
plaies 
Des  chercheurs de  l'université 
de  Bonn  ont  testé  l'effet  du 
miel  sur  le  traitement  des 
plaies  qui  guérissent  lente-
ment.  Ils  ont  découvert  qu'il 
pouvait être plus efficace que 
les  traitements  convention-
nels  (antibiotiques)  dans  le 
contexte  hospitalier,  notam-
ment  dans  le  cas  des  infec-
tions  causées  par  le  staphy-
locoque  doré  résistant  à  la 
méthicilline (MRSA).
L'équipe  a  utilisé  une  prépa-
ration,  appelée  Medihoney,  à 
base  de  différents  types  de 
miel qui disposent de grandes 
propriétés  antibactériennes. 
Les tests réalisés ont concerné 
des enfants atteints de diffé-
rents  types  de  cancers  et  ont 
montré  que  les  traitements  à 
base  de  miel  sont  efficaces 
sur  les  cellules malignes.  Les 
tissus  morts  sont  également 
plus  vite  rejetés et  les plaies 
guérissent  plus  rapidement. 
De  plus,  le  changement  des 
pansements est moins doulou-
reux, car les cataplasmes sont 
plus  faciles  à  enlever  sans 
endommager  les  couches  de 
peau nouvellement formées.
Actuellement,  Medihoney  est 
utilisé dans plusieurs hôpitaux 
Allemands  et  des  recherches 
sont menées afin d'évaluer son 
effet sur plus de 100 maladies 
et de l'opposer à d'autres nou-
veaux  types  de  pansements 
antibactériens  tels  que  l'ar-
gent cationique.
Pour en savoir plus
www.uni-bonn.de
Environnement
Des normes pour encou-
rager  la  technologie  de 
gazéification  de  la  bio-
masse 
Un projet financé par la Com-
munauté  européenne  (CE), 
réunissant  près  de  17  parte-
naires  nord-américains,  s'est 
penché  sur  le développement 
d'un  protocole  pour  mesurer 
les  contaminants  organiques 
de  type  "goudrons"  dans  les 
gaz  de  gazogène  de  la  bio-
masse.
Le projet avait abouti à  l'éla-
boration  d'une  ligne  direc-
trice  pour  l'échantillonnage 
et  l'analyse  du  goudron  et 
des  particules  présents  dans 
ces gaz. La plupart des socié-
tés,  instituts  et  universités, 
agissant  dans  ce  domaine, 
ont  manifesté  leur  adhésion 
aux  préceptes  de  cette  ligne 
directrice.  Le  résultat  obtenu 
est  un  préalable  d'une  norme 
industrielle  qui  devrait  voir 
le  jour dans quelques années. 
D'ailleurs,  plusieurs  mesures 
ont été entreprises en vue de 
l'approbation du Comité euro-
péen de normalisation (CEN).
La  ligne  directrice  décrit  les 
équipements  et  procédures 
requis  pour  l'échantillonnage, 
le  post-échantillonnage  et 
l'analyse du gaz. L'objectif est 
de  résoudre  la  problématique 
de  la  grande  variété  et  de  la 
non-uniformité  des  contami-
nants, qui rendent leur mesure 
systématique difficile  tout en 
étant  préjudiciables  pour  les 
systèmes.
Contact
KIEL, Jacob H.A.
Email : kiel@ecn.nl
Electricité/Chimie
Une diode organique de 
haute efficacité 
Mitsubishi  Chemical  Corpo-
ration  (MCC)  a  annoncé  le 
développement  d'une  diode 
électroluminescente organique 
(OLED)  dotée  d'une meilleure 
efficacité  lumineuse.  L'inno-
vation a porté sur  le dévelop-
pement  de  matériaux  phos-
phorescents  destinés  à  être 
employés  pour  fabriquer  des 
écrans plats larges.
La technologie développée par 
Mitsubishi  pourrait  résoudre 
l'un  des  problèmes  majeurs 
qui  empêche  les  technologies 
OLED  actuelles  d'envahir  le 
secteur  des  écrans  de  grande 
taille,  celui  de  la  consomma-
tion  électrique.  Pour  cause, 
les  applications  actuelles  des 
OLED  restent  limitées  aux 
écrans de petite  taille comme 
les  téléphones mobiles  et  les 
lecteurs média portables. 
Le  recours  aux  matériaux 
phosphorescents  est  expliqué 
par  leur  efficacité  lumineuse, 
quatre  fois meilleure  que  les 
matériaux fluorescents, ce qui 
permet de  réduire  la  consom-
mation  électrique.  A  l'opposé 
des  écrans  LCD,  les  équipe-
ments  OLED  ne  demandent 
aucun  rétro-éclairage  pour 
fonctionner  et  permettent  de 
meilleurs angles de vue et une 
image  plus  brillante,  avec  un 
taux de rafraîchissement 1000 
fois plus rapide que les écrans 
LCD.
Pour en savoir plus
www.m-kagaku.co.jp/index_
en.htm
Textile
Textile à base de maïs  : 
les fibres du futur 
Le  Salon  de  Chicago  2006  a 
révélé  le  maïs  comme  une 
nouvelle matière première que 
les  bactéries  génétiquement 
modifiées  transforment  en 
fibre textile.
En  effet,  NatureWorks,  filiale 
du  géant  céréalier  américain 
Cargill, a mis au point une fibre 
textile "Ingeo" comparable au 
polyester  dérivé  du  pétrole. 
Après  fermentation  lactique, 
puis  polymérisation,  l'amidon 
du  maïs  est  transformé  en 
acide  polylactique  (PLA)  puis 
en  fibre  textile.  Trois  élégan-
tes  créations  confectionnées 
en  Ingeo  ont  été  présentées 
lors de ce salon. 
La  multinationale  américaine 
DuPont  est  parvenue  égale-
ment  à  faire  synthétiser,  par 
des  bactéries  Escherichia  coli 
génétiquement  modifiées,  du 
1,3-propanediol,  un  composé 
à  partir  duquel  est  fabriquée 
une  fibre  textile,  le  Sorona, 
comparable  au  Tergal.  Le  tout 
en  consommant  30  à  40  % 
d'énergie  en moins  qu'avec  la 
filière  pétrochimique  classi-
que. 
Le développement de ces bio-
matériaux que  les spécialistes 
appellent  la  troisième  vague 
des  biotechnologies  -  après 
celle  de  l'énergie  (biocarbu-
rants)  et  de  l'alimentation  - 
démontre que l'ère de "l'après-
pétrole" n'est plus une simple 
fiction ou un fantasme.
Pour en savoir plus
www.bio.org/events/2006/
la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 5 page 4 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - mars 2006
Evénements
- Opportunités 
Une station d'épura-
tion des eaux usées 
à Fès
L'installation d'une 
station d'épuration des 
eaux usées est prévue 
à Fés, afin d'améliorer 
la qualité et l'approvi-
sionnement en eau de 
la ville et de valoriser 
l'énergie du biogaz qui 
en est émise. En effet, 
en Septembre 2006, 
une cérémonie s'est 
tenue pour octroyer les 
dons destinés à la réali-
sation de ce projet. 
Géré par la Régie auto-
nome de distribution 
d'eau et d'électricité de 
Fès (RADEEF), le projet 
de la station d'épura-
tion des eaux usées de 
Fès a pour objectifs de 
remédier à la pollution 
massive des Oueds Fès 
et Sebou (dépollution 
urbaine et industrielle) 
et d'assainir l'environne-
ment des habitants de 
la ville. 
L'Etat marocain parti-
cipe au projet avec un 
montant de 60 millions 
de dirhams via le minis-
tère de l'Intérieur.  
La RADEEF sera 
chargée de la mise 
en place de la station 
grâce au Fond français 
pour l'environnement 
mondial. Ce dernier 
mettra à la disposition 
de la ville de Fès un don 
d'environ 9, 9 millions 
dirhams, d'une assis-
tance pour le montage 
d'un laboratoire d'ana-
lyse et le renforcement 
des capacités de la 
RADEEF.
Le projet de la valo-
risation énergétique 
du biogaz émis par la 
station d'épuration des 
eaux usées de Fès 
devrait être présenté 
en 2007 et est renforcé 
par un don du fond 
d'étude et d'aide au 
secteur privé (2 288 000 
dirhams).
Pour en savoir plus
www.ville2fes.com         
www.afd.fr
et technologiques 
  internationalesla lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 7 page 6 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006
recherche & innovation 
au Maroc
Médecine
Un  nouvel  antibiotique  à 
partir d'algues marocaines 
Des  chercheurs  marocains  ont 
découvert  une  nouvelle  molé-
cule ayant une activité antibio-
tique  intéressante. L'antibioti-
que  est  de  nature  phénolique 
(le  3,  5,6-tribromo-methyl-4-
methoxymethyl-benzene-1,2 
diol),  il  a  été  isolé  et  purifié 
à partir d'algues rouges (Ptero-
siphonia  complanata)  récoltés 
sur la côte d'El jadida. 
L'activité  antibiotique  a  été 
évaluée  par  la  méthode  des 
disques de cellulose et la puri-
fication  de  la  molécule  a  été 
effectuée  par  des  méthodes 
chromatographiques. Les résul-
tats  obtenus  montrent  que 
cet  antibiotique  agit  contre 
plusieurs  germes  bactériens 
(Bacillus  thuriengensis,  Pedi-
coccus  pentosaceus,  Entero-
coccus  hirae,  Escherichia  coli, 
Vibrio  anguillarum,  etc.) mais 
surtout  de  façon  hautement 
significative  sur  Staphylococ-
cus aureus.
Les  algues  marines  et  les 
éponges  représentent  une 
source  potentielle  de  molécu-
les  d'intérêt  biomédicale  des-
tinée  au  traitement  de  diver-
ses  pathologies  humaines.  A 
l'heure actuelle, 500 molécules 
biologiques  sont  décrites  et 
classifiées. Elles sont utilisées 
pour  fabriquer  4 médicaments 
commercialisés, en l'occurrence 
la  Céphalosporine,  la  Zicono-
tide,  la  Cytarabine  et  la  Vida-
rabine.
Pour en savoir plus
N°  de publication  du brevet  à 
l'OMPIC : 27687
www.springerlink.com
Valorisation agricole
Les  déchets  ménagers 
:  un  aliment  de  qualité 
pour bétail 
Des  chercheurs  de  l'université 
ibn  tofaïl  à  Kénitra  ont  mis 
au  point  un  nouveau  procédé 
de  valorisation  des  déchets 
ménagers,  par  voie  biotech-
nologique,  pour  produire  de 
l'alimentation  animale  dans  la 
région  du  Gharb.  Les  déchets 
sont  d'abord  récupérés  chez 
les  ménages,  triés,  mélangés 
et  homogénéisés.  Ensuite,  la 
mélasse  est  ajoutée  à  raison 
de 5 à 10 % au mélange qui est 
inoculé par des bactéries lacti-
ques. Après incubation pendant 
15  jours  sous  agitation  toutes 
les 24 heures, le mélange peut 
s'autoconserver  grâce  à  son 
acidité  élevée  et  sa  flore  ini-
tiale  (BL).  Des  essais  menés 
sur  des  ovins  ont  montré  une 
nette  amélioration  au  niveau 
du gain moyen en poids corpo-
rel (43 kg) comparée au témoin 
(37  kg)  au  cours  des  trois 
mois du régime alimentaire. En 
outre de la valeur ajoutée qu'il 
apporte,  ce  procédé  présente 
une  solution  pour  préserver 
l'environnement. 
A  l'échelle nationale, plusieurs 
études  sur  la  valorisation  des 
déchets  ménagers  ou  indus-
triels  ont  été  menées.  Cepen-
dant, ces études ont stagné au 
stade du laboratoire. 
L'application  de  ce  procédé  de 
valorisation des déchets ména-
gers  dans  la  région  du  Gharb 
est une initiative fort désirable 
et un modèle à suivre pour l'en-
semble du territoire marocain.   
Pour en savoir plus
N°  de publication  du brevet  à 
l'OMPIC : 26273
www.unu.edu
Nnutrition/santé
L'huile  d'argan  :  des 
vertus  nutritionnelles  et 
médicales
Une  étude  pharmacologique 
récente,  réalisée par des cher-
cheurs marocains, s'est intéres-
sée aux effets de l'huile d'argan 
sur  la  santé  humaine.  Les 
chercheurs  ont  montré  qu'un 
régime  en  huile  d'argan  chez 
les  rats  pendant  20  semaines 
permet de baisser  leurs activi-
tés hypercholestérolémiante et 
antihypertensive  et  d'agir  sur 
la motricité vasculaire. 
Par  sa  composition  chimi-
que  équilibrée  en  acides  gras 
oléique  et  linoléique  et  sa 
haute  teneur  en  vitamine  E, 
cette  huile  agit  sur  la  protec-
tion  des  lipoprotéines  contre 
l'oxydation,  sur  la  stimulation 
de  l'épuration  du  cholestérol 
et  sur  la  diminution  de  son 
absorption  intestinale.  Par 
conséquent, elle peut être uti-
lisée  dans  plusieurs  domaines 
d'application  notamment  le 
domaine pharmaceutique, para-
pharmaceutique,  diététique, 
cosmétique et agroalimentaire. 
Bien  que  les  huiles  d'olive  et 
du  colza  soient  connues  par 
leurs  vertus  nutritionnelles, 
l'huile d'argan pourrait être un 
bon  complément  surtout  dans 
l'alimentation  quotidienne.  A 
noter que le prix de cette huile, 
relativement  élevé,    est    dû  à 
sa faible production à  l'échelle 
nationale.
Pour en savoir plus
N°  de publication  du brevet  à 
l'OMPIC : 26987
www.wirgane.com
Pharmacologie
Des  principes  actifs 
gastro-résistants…une 
nouvelle  formulation 
médicale 
Des  chercheurs  marocains,  en 
collaboration  avec  d'autres 
chercheurs  français  (Montpel-
lier),  ont  inventé  des  com-
positions  pharmaceutiques  à 
fort  intérêt  médical.  Il  s'agit 
d'une  formulation  de  produits 
appartenant  aux  benzimida-
zoles  substitués  (oméprazole, 
lansoprazole,  etc)  destinés  à 
l'administration  par  voie  orale 
et dotés de principes résistants 
à la forte acidité de l'estomac. 
Cette  dernière  constitue  un 
frein  au  développement  des 
médicaments pour le traitement 
de  diverses  pathologies.  Les 
nouveaux produits de la famille 
benzimidazole  vont agir  sur  la 
sécrétion  gastrique  acide  en 
inhibant la pompe à protons. A 
noter que Les inhibiteurs de la 
pompe  à  protons  sont  utilisés 
en  gastro-entérologie  (spécia-
lité de  la médecine qui étudie 
la  physiologie  et  la  patholo-
gie de  l'ensemble de  l'appareil 
digestif) dans le traitement de 
certaines  maladies,  à  savoir  : 
l'ulcère  duodénal  évolutif  et 
l'oesophagite érosive. 
Malgré  que  le  processus  de 
mise en œuvre de  ces  compri-
més gastro-résistants se révèle 
délicat  et  coûteux,  ces  nou-
velles  formulations  pourraient 
ouvrir  une  voie  prometteuse 
afin  de  lutter  contre  d'autres 
pathologies.
Pour en savoir plus
N°  de publication  du brevet  à 
l'OMPIC : 27785
www.hcuge.ch
Événements 
- Opportunités 
IMIST Alerte…
nouveau né de 
l'IMIST
Le service intelligence 
économique et aide à 
l'innovation de l'IMIST 
vient de lancer un 
nouveau produit appelé " 
IMIST Alerte ". Ce dernier 
se propose de fournir des 
informations fraîches et 
d'actualité aux acteurs 
de l'industrie agro-
alimentaire.
Diffusé par courrier 
électronique, IMIST 
Alerte informe sur les 
nouveautés relatives 
au secteur agro-
alimentaire, à savoir 
les manifestations 
clés à venir, les sujets 
d'actualité, les nouveaux 
faits et les événements 
marquants.
A l'instar du Bulletin 
d'information 
technologique - Industrie 
agro-alimentaire (BIT-
IAA) diffusé également 
par l'IMIST, le service 
IMIST Alerte couvre 
différentes branches du 
secteur agro-alimentaire. 
Cependant, la nature 
de l'information fraîche 
qu'il véhicule exige une 
diffusion plus rapide, 
voire même instantanée.
L'information y est 
présentée de manière 
précise et concise 
pour coïncider avec 
les attentes des 
décideurs. Une possibilité 
d'approfondissement 
des nouveautés diffusée 
existe grâce aux liens " 
pour en savoir plus ".
IMIST Alerte est un 
service offert gratuitement 
et exclusivement aux 
abonnés du BIT-IAA. 
Contact
imistalerte@imist.maÉvénements 
- Opportunités 
Un centre d'ingénie-
rie aéronautique à 
Casablanca
La première pierre du 
Centre de recherches, 
d'études et d'ingénierie 
aéronautique à Casa-
blanca a été posée. 
Doté d'un investisse-
ment de 75 millions de 
dirhams (construction et 
équipement), ce centre 
fournira des compo-
sants aéronautiques aux 
grandes compagnies 
internationales comme 
Airbus et les sociétés 
du groupe Safran. Il est 
également conçu pour 
être un pôle technolo-
gique et un espace où 
les ingénieurs et les 
techniciens de haute 
compétence pourront 
réaliser des recherches 
en aéronautique. 
Il est prévu que ce 
projet génère environ 
400 emplois pour un 
personnel hautement 
qualifié. Son emplace-
ment entre les centres 
universitaires, l'aéroport 
international Moham-
med V et les grands 
axes routiers du pays 
fait de lui le point de 
repère de l'ingénierie 
aéronautique maro-
caine. Il s'étendra sur 
une superficie globale 
de 25.000 m≈ à l'hori-
zon 2010. La gestion du 
centre sera du ressort 
de la société Teuchos 
Maroc qui relève du 
groupe Safran. Ce 
projet complète les 
autres investissements 
réalisés dans le secteur, 
en l'occurrence l'instal-
lation de l'unité de pro-
duction " Labinal Maroc 
" spécialisée dans l'as-
semblage et la commer-
cialisation d'ensembles 
et de sous-ensembles 
de câblages électriques 
destinés à l'industrie 
aéronautique. 
Ce projet vise à insérer 
l'industrie aéronauti-
que nationale dans la 
cour des pionniers en 
matière de co-traitance 
dans ce domaine.   
Pour en savoir plus
www.aeronautique.ma
la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006 - page 7 page 6 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006
Hydraulique
Cyclones : un dispositif 
contre  les  pertes  de 
charge 
Un  inventeur  marocain  a  mis 
au point un dispositif destiné 
à  équiper  les  cyclones  pour 
réduire les pertes de charge de 
l'écoulement. En effet, le prin-
cipal  inconvénient  dans  les 
cyclones est la perte d'énergie 
due aux pertes de charge. Ces 
dernières sont fortement liées 
au  fait  que  l'écoulement  du 
fluide  est  rotatif  à  la  sortie 
de  ces machines.  Dans  le  cas 
d'un  gaz,  la  situation  s'ag-
grave  davantage,  la  rotation 
du  gaz  provoque,  localement, 
un phénomène de compression 
dépression  qui  génère  une 
perte d'énergie irréversible.
Ce nouveau dispositif permet-
trait une  réduction des pertes 
d'énergie.  Il  se  compose  de 
deux  plaques  entrecroisées 
de  forme  pentagonale  logées 
dans  un  cylindre  creux  dis-
tinct  comportant  des  perfora-
tions sur sa surface. Ce dernier 
sera  solidaire  au  tube  central 
du  cyclone  et  enfermé  dans 
sa  partie  inférieure  par  une 
plaque perforée.
Rappelons  que  les  cyclones 
sont  des  machines  utilisées 
dans  l'industrie  minière  pour 
séparer  les  phases  solides-
liquides  ou  les  phases  liqui-
des-gazeuses.
Pour plus d'information
N° de publication du brevet à 
l'OMPIC : 27216
http://www.telusplanet.net/
http://www.wsu.edu:8080/
Energie renouvelable
Les vagues au service de 
l'électricité 
Des  inventeurs  marocains 
ont mis  au  point  un  nouveau 
système  électromécanique 
exploitant  la  variation  de 
l'énergie potentielle des vagues 
pour  produire  de  l'énergie 
électrique. Avec une fréquence 
de  6  vagues  par  minute,  ce 
système pourrait atteindre une 
puissance de 118 KW. Pour  la 
production à grande échelle on 
peut installer plusieurs unités 
au long de quelques centaines 
de mètre.
Ce  système  se  compose  de 
trois  parties,  à  savoir  :  la 
partie  translation,  la  partie 
rotation  et  la  partie  électri-
que.  Le mouvement  de  trans-
lation " ascendant-descendant 
"  est  assuré  par  un  flotteur 
surmonté par un mât (cylindre 
métallique  creux)  sur  lequel 
sont  usinés  deux  crémaillères 
qui épousent alternativement, 
selon  le  sens  du mouvement, 
deux pignons pour transformer 
le  mouvement  de  translation 
en  un  mouvement  de  rota-
tion  régulier.  Le  mouvement 
de rotation sera transmis à un 
alternateur  via  un  système  " 
poulie courroie " pour générer 
l'énergie électrique.
Rappelons  que  ce  genre  de 
système  basé  sur  le  phéno-
mène  de  la  marée  prend  de 
plus en plus de place dans  les 
stratégies  de  développement 
intégré  qui  se  basent  sur  les 
ressources d'énergies  renouve-
lables.
Pour en savoir plus
N° de publication du brevet à 
l'OMPIC : 27228
http://solar-club.web.cern.ch/
http://www.ace.mmu.ac.uk/
Phytopathologie
L'anthracnose  :  une 
maladie à maîtriser 
Des  chercheurs  de  l'Institut 
agronomique  et  vétérinaire 
Hassan  II,  en  collaboration 
avec  d'autres  chercheurs  fran-
çais,  ont  réussi  à  situer  les 
zones  du  génome  responsable 
de  une  résistance  de  la  fève 
à  l'anthracnose  ;  le  principal 
facteur  pathogène  de  la  fève 
provoquant  la  diminution  du 
rendement  (10  %  à  30  % 
et  peut  atteindre  90  %  dans 
les  conditions  favorables  de 
son développement). Les cher-
cheurs ont utilisé la technique 
de marquage moléculaire pour 
analyser  des  plantes  issues 
d'un  croisement  de  parents 
d'une  plante  résistante  et 
d'une autre sensible.
Le  déterminisme  génétique 
de  la  résistance  de  la  fève 
était  peu  connu.  Des  anciens 
travaux ont abouti à un modèle 
de  contrôle  génétique  simple 
alors  que  d'autres  ont  établi 
un modèle quantitatif.
Les  contrôles  chimiques  sont 
coûteux et aléatoires. En effet, 
les pesticides sont de plus en 
plus  chers  et  s'utilisent  avec 
de  grandes  quantités,  en  plus 
de leur impact nocif sur l'envi-
ronnement. La lutte génétique 
constitue  une  voie  possible 
pour  une  prévention  efficace 
et  pour  une  diminution  des 
coûts  au  profit  de  l'agricul-
teur.
Contact
L.Belqadi   
l.belqadi@iav.ac.ma
M.Sadiki
m.sadiki@iav.ac.ma
Tel/Fax: +(212)37 77 48 69 
Electricité
Une  source  d'électricité 
inépuisable électricité
Un  inventeur  marocain  a  mis 
au  point  un  nouveau  système 
autonome  de  production 
d'électricité.  Cette  invention 
peut  servir  à  produire  inépui-
sablement  l'énergie  électrique 
dans  des  sites  isolés  d'une 
manière propre.
Ce  système  se  compose  d'une 
batterie  d'accumulateur  qui 
transmet  un  courant  continu 
électrique initial vers un ondu-
leur qui le convertit en courant 
alternatif  capable  de  faire 
fonctionner un moteur électri-
que. Ce dernier, une fois accou-
plé  à  un  alternateur,  produira 
l'énergie  électrique  qui  sera 
orientée  vers  deux  directions 
principales : la première sert à 
alimenter,  après  redressement 
du  courant,  un  régulateur  de 
protection de la batterie contre 
les surcharges et les décharges 
totales  et  à  pouvoir  boucler 
le  système  pour  garantir  son 
autonomie.  La  deuxième  sert 
à alimenter  le  tableau de dis-
tribution  de  l'énergie  électri-
que  après  modification  de  la 
tension  du  courant  à  travers 
un  transformateur. Ce système 
autonome  est  avantageux  par 
sa  facilité  d'installation  et  de 
maintenance. 
La présente  invention est une 
alternative potentielle  et  éco-
logique  aux  méthodes  tradi-
tionnelles  non  renouvelables 
utilisant  intensivement  les 
énergies  fossiles  (charbon, 
pétrole, gaz, etc.). 
Pour en savoir plus
N° de publication du brevet à 
l'OMPIC : 27213Avec  l'abondance  de  l'information  sur 
Internet,  l'internaute  se  trouve  devant  un 
embarras  du  choix  des  sources  adéquates  à 
consulter. Il finit par se limiter à l'utilisation 
d'outils classiques de recherche d'information 
alors que les possibilités offertes par le web 
sont  potentiellement  bien  plus  riches.  Le 
web  invisible  est  une  mine  d'information 
non  connue par  la majorité  des utilisateurs 
d'Internet.  Il  permet  d'avoir  des  résultats 
plus  pertinents  et  des  informations  plus 
fiables.
Il est communément admis qu'Internet devient 
une source d'information  incontournable.   Elle 
regorge de sources multiples et diversifiées qui 
apportent à  chaque  individu, dans  la majorité 
des  cas,  l'information  qu'il  désire  au moment 
voulu. Cependant, l'exploitation d'Internet reste 
encore très limitée. La plupart des internautes 
se cantonnent à l'utilisation d'outils classiques 
de  recherche  d'information  et  ne  consacrent 
pas  suffisamment  de  temps  pour  explorer  les 
richesses de cet outil. 
En  outre,  le  développement  remarquable  des 
moteurs  de  recherche  sur  le  web  et  leur 
utilisation  massive  nous  laisse  penser  qu'ils 
sont le meilleur outil pour trouver l'information 
dont on a besoin et que cette  information est 
souvent gratuite. Ceci a causé, d'une part, une 
sous-exploitation  des  services  d'information 
et  de  documentation  et,  d'autre  part,  une 
perte de temps considérable dans  la recherche 
d'information sur le web.
Certes,  les  moteurs  de  recherche  ont 
permis  de  découvrir  ce  qu'est  l'information 
électronique  et  permettent  d'avoir  des 
résultats  intéressants,  mais  le  recours  à  des 
outils  complémentaires  pourrait  garantir 
une  valeur  ajoutée  et  une  pertinence  rare.
Par ailleurs, une bonne partie du web, appelée 
"  Web  invisible  ",  reste  non  accessible  aux 
moteurs  de  recherche  classiques.  Elle  est 
principalement  constituée  des  pages  web  non 
indexées,  non  référencées  ou  dynamiques.  Il 
s'agit notamment des :
-   pages  générées  seulement  dynamiquement 
et  dont  le  contenu  est  fréquemment mis  à 
jour ;
- pages protégées par l'auteur ;
-   documents dont le format n'est pas reconnu 
par les moteurs ;
-   documents qui sont très volumineux pour 
être entièrement indexés ;
- etc. 
Parmi  les  sources  cachées  du  web  les  plus 
importantes  on  trouve  les  banques  et  bases 
de données (BBD) car elles échappent presque 
totalement aux moteurs de recherche du fait de 
leur caractère dynamique. L'internaute ne peut 
accéder  à  leur  contenu  qu'en  effectuant  des 
requêtes, c'est-à-dire en interrogeant les bases 
de données en question.
Bien  que  les  BBD  soient,  souvent,  payantes, 
leur coût d'accès peut s'avérer beaucoup moins 
cher par rapport au coût du temps perdu passé 
à la recherche d'information sur le web.
Différents  outils  franchissent  les  limites  du 
web  visible  et  permettent  d'interroger  le web 
invisible.  C'est  le  cas  des  crawler,  des  agents 
intelligents, des serveurs de bases et banques 
de données, des moteurs de presse, des méta-
moteurs spécialisés, etc.
En  plus  de  l'importance  de  l'identification 
du  web  invisible,  il  faut  également  penser  à 
l'automatisation  des  recherches  quotidiennes 
d'information  pour  limiter  au  maximum  le 
temps  de  collecte  de  l'information  afin  de  se 
consacrer  au  traitement  de  l'information  qui 
est la véritable valeur ajoutée de l'intelligence 
économique.
Vu l'importance et la richesse du web invisible, il 
est donc indispensable de mener une recherche 
d'information adaptée avec les outils adéquats, 
faute  de  quoi  on  risque  d'être  noyé  sans 
aucun  repère  dans  ce  gigantesque  réservoir 
d'information.
Pour en savoir plus
http://urfist.univ-lyon1.fr/invisible.html
http://c.asselin.free.fr/
LERDU, Jean-François. Web invisible : le rideau 
tombe  !  In  :  Regards  sur  l'IE,  n°9,  Mai-Juin 
2005.
intelligence 
économique
page 8 - la lettre de l’IMIST - numéro 7 - décembre 2006
Événements 
- Opportunités 
 
Tunis : création d'un 
Observatoire national 
des sciences et de la 
technologie 
La Tunisie vient de se 
doter de l'Observatoire 
national des sciences et 
de la technologie (ONST). 
Les missions de cet 
organe s'articulent autour 
de la veille scientifique 
et technologique, de 
la collecte et l'analyse 
des données et de la 
prospective stratégique. 
Il sera en outre chargé 
de suivre les évolutions 
technologiques et de 
réaliser des études à 
caractère prospectif 
dans les domaines de la 
recherche-développement 
et de l'innovation.
L'ONST accorde un grand 
intérêt à la valorisation des 
compétences scientifiques 
tunisiennes résidentes 
ou établies à l'étranger. 
L'objectif étant de 
promouvoir l'émergence de 
réseaux interdisciplinaires 
et décloisonnés pour 
permettre à l'observatoire 
d'être en phase avec 
l'internationalisation, de 
plus en plus marquée, des 
activités de recherche et 
développement.
Pour des raisons 
d'efficience administrative, 
financière et scientifique, 
l'ONST sera régi par un 
statut d'établissement 
public à caractère non 
administratif, placé sous 
la tutelle du ministre 
chargé de la Recherche 
Scientifique et de la 
Technologie.
Le caractère transversal 
des activités de R&D et 
d'innovation, oscillant 
entre le scientifique et 
l'économique, justifie 
l'établissement d'une 
structure bipolaire ; deux 
conseils sont à la base de 
cette structuration, l'un est 
dit conseil d'entreprise et le 
second conseil scientifique.
Le conseil d'entreprise 
assure le fonctionnement 
de l'observatoire, le suivi 
et la mise en œuvre des 
objectifs. D'autres tâches 
administratives, financières 
et organisationnelles sont 
également à sa charge.
Le conseil scientifique, 
quant à lui, a pour 
mission de définir les 
orientations générales 
des activités scientifiques 
de l'observatoire et se 
prononce sur le bilan 
annuel de ses activités.
Pour en savoir plus
www.mrstdc.gov.tn/
http://it.utica.org.tn/
Sommes-nous  conscients  de  la  richesse              
du web invisible ?
   Les  Banques  et  bases  de  données  présentent 
plusieurs avantages, on cite, entre autres :
-  la  validité  des  informations  et  la  fiabilité  des 
sources  :  les  informations  contenues  dans  les 
BBD  passent  par  un  processus  éditorial  qui 
valide les informations avant leur diffusion;
- le volume d'informations véhiculé par les BBD 
est largement supérieur à celui du web visible ;
-  la mise  à  disposition  d'outils  de  formation  à 
la recherche et  l'assistance en cas de difficulté 
pour avoir plus de pertinence ;
Les  ressources  cachées  d'Internet  constituent 
plus de 90 % de la richesse du web. Les moteurs 
de recherche indexent moins de 10 % des pages 
disponibles sur le net.
Source : http://api.guide.free.fr/ 
 davido.extraxim@gmail.com